L'agriculture Bio

Le Bio meilleur pour la santé ?

Incontestablement, c’est bon pour la santé des agriculteurs

Les agriculteurs étant les plus exposés, sont les premières victimes des pesticides. Par exemple, la maladie de Parkinson a été reconnue en 2012 maladie professionnelle pour les agriculteurs, du fait de l’exposition aux pesticides. (Réf-8 et 9).

Réf-8 : Site du WWF France, www.wwf.fr, puis s’informer > actualités > note du 27/02/2012 « Pesticides et santé : note sur les risques liées à l’utilisation de produits phytosanitaires en milieu agricole ». Lien direct : http:// tinyurl.com/cf3rqjr

Réf-9 : Site de l’Association des agriculteurs victimes des pesticides : www.phyto-victimes.fr/

 

C’est également positif pour mon eau et mon assiette

Malgré le peu de moyens engagés pour étudier les effets des pesticides sur la santé, leur dangerosité est aujourd’hui établie. Dans ce contexte, l’agriculture biologique est la meilleure réponse. Selon une étude de Générations Futures sur les menus toxiques, il y a 223 fois moins de résidus de pesticides dans les aliments bio. Par ailleurs, 17 résidus de pesticides suspectés d’être cancérigènes ou perturbateurs endocriniens ont été détectés dans des produits non bio contre un seul en bio.

Réf-10 : Etude de Générations Futures (ex-MDRGF, www. mdrgf.org) « Menus toxiques : enquête sur les substances chimiques présentes dans notre alimentation » de décembre 2010, sur le site www.menustoxiques.fr, lien direct : http://tinyurl.com/bnuhzjb

C’est un plus nutritionnel!

Les produits biologiques se distinguent par des teneurs plus élevées en composants bénéfiques : plus de matière sèche, de vitamine C et d’anti-oxydants dans les fruits et légumes, meilleur équilibre des acides aminés dans les céréales, meilleure composition en acides gras dans les produits animaux. La transformation biologique utilise moins d’additifs et préserve mieux les qualités nutritionnelles de la matière première. (Réf-11 et 12)

Réf-11 : Synthèse du FIBL (FIBL pour Institut de recherche de l’agriculture biologique) « 90 arguments en faveur de l’agriculture biologique » d’avril 2007. www.fibl.org/fr.html, puis Sujets > Arguments. Lien direct : http://tinyurl.com/ctqvcyz

Réf-12 : Article « La qualité des produits de l’agriculture biologique » de Denis Lairon, chercheur à l’INRA, publié dans Innovations agronomiques n°4, en janvier 2009, pp. 281-287. Lien direct : http://tinyurl.com/bs7bmwz

Sources : le Petit Guide pour vos amis Biosceptiques, La Coordination bio de Rhône AlpesCorabio, 2012. http://www.bio-normandie.org/wp-content/uploads/2013/02/guide-biosceptique.pdf et sur

www.corabio.org

Pour en savoir plus : http://bioetlocalcestlideal.org/

 Manger bio sans dépenser plus… Oui, c’est possible ! 

Tout d’abord en choisissant son lieu d’achat : rapprochez-vous du producteur ! Vente à la ferme, ou en circuit court, c’est moins d’intermédiaire.

Manger bio, c’est manger autrement. Par exemple, cela signifie ne plus acheter de plats préparés.

Il faut savoir rééquilibrer son alimentation. On parle alors de rééquilibrer son alimentation pour rééquilibrer son budget. En réduisant les produits carnés au profit des céréales et des légumineuses, en favorisant les filières économiques locales et la production de proximité, on peut même économiser.

Source : http://www.bio-normandie.org/?page_id=86

 

L’agriculture biologique, est-ce vraiment mieux pour l’environnement ?

Les produits chimiques de synthèse sont interdits en agriculture biologique

Pour fertiliser les sols, les agriculteurs biologiques utilisent du fumier, du compost et des engrais organiques, et introduisent dans leur assolement des légumineuses (luzerne, trèfle…) qui sont capables de fixer l’azote de l’air pour le rendre disponible dans le sol. Pour protéger les cultures, les producteurs bio ont recours au désherbage mécanique, à la lutte biologique et à des traitements naturels. Ils utilisent également des variétés naturellement résistantes aux maladies et limitent la prolifération des insectes nuisibles grâce aux rotations des cultures. L’ensemble de ces pratiques préserve la biodiversité, la fertilité des sols ainsi que la qualité de l’air et de l’eau. C’est pourquoi l’AB est le seul signe officiel de qualité qui apporte des garanties aux consommateurs sur le plan environnemental.

L’agriculture biologique fait partie des solutions pour préserver la qualité de l’eau tout en conservant une activité agricole performante.

L’expérience emblématique de la ville de Lons Le Saunier prouve qu’il est 20 fois moins coûteux à la collectivité d’éviter la pollution de l’eau en soutenant l’agriculture biologique, plutôt que de se contenter de traiter l’eau polluée.

Sources :

Le Petit Guide pour vos amis Biosceptiques, La Coordination bio de Rhône AlpesCorabio, 2012. http://www.bio-normandie.org/wp-content/uploads/2013/02/guide-biosceptique.pdf et sur

www.corabio.org

FNAB, Argumentaire économique en faveur de la protection des captages AESN EcoDécision Juillet 2011, http://www.fnab.org/index.php/nos-actions/eau-et-environnement/659-le-cout-du-preventif-est-toujours-inferieur-a-celui-du-curatif-

Evaluation économique des écosystèmes d’eau douce : approche globale & cas particulier du service de production d’eau potable, 2 exemples : Paris et Lons le Saunier, Avril 2012, WWF, http://www.eauxglacees.com/IMG/pdf/WWF_Evaluation_economique_ecosysteme_EauDouce_17_Avril_2012.pdf

Du Bio à la Cantine, Ministère de l’Agriculture, 22/11/2010, http://alimentation.gouv.fr/du-bio-a-la-cantine

 

Bio ou local ?

L’opposition bio ou local n’a pas de sens : le bio est un mode de production reconnu en tant que signe officiel de qualité. Un produit bio peut ensuite être vendu en circuit long ou en circuit court, il est alors… local ! Le « local » est une notion qui renvoie à un aliment produit à proximité, en bio comme en conventionnel…

Le « local » n’est pas un signe de qualité. Malgré l’ambigüité souvent entretenue, un aliment produit localement n’est pas nécessairement un produit sain.

Sources : le Petit Guide pour vos amis Biosceptiques, La Coordination bio de Rhône AlpesCorabio, 2012

La Bio, un mode de production très réglementé

 

L’agriculture biologique : un mode de production spécifique, un signe officiel de qualité

L’agriculture biologique constitue en France un des cinq signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine.

Le logo AB (Agriculture Biologique) et l’eurofeuille garantissent que le produit que vous achetez obéit à un cahier des charges précis

L’Agriculture Biologique garantit une qualité attachée à un mode de production respectueux de l’environnement et du bien-être animal.

Elle se distingue par ce mode de production, fondé notamment sur la non-utilisation de produits chimiques de synthèse, le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique. L’élevage, de type extensif, fait appel aux médecines douces et respecte le bien être des animaux.

Tout au long de la filière, les opérateurs de l’agriculture biologique respectent un cahier des charges rigoureux qui privilégie les procédés respectueux de l’écosystème et non polluants.

Source : Texte Agence bio

 

Pour en savoir plus, http://www.agencebio.org/la-bio-un-mode-de-production-tres-reglemente

L’agriculture Bio, ça change quoi pour l’emploi ?

 

Les exigences particulières du cahier des charges de l’agriculture biologique engendrent une main d’œuvre plus élevée dans les fermes et maintiennent ainsi l’emploi en milieu rural. A surface égale, une ferme bio nécessite davantage de main d’œuvre qu’une ferme conventionnelle : en moyenne plus 0,6 Unités de Travail Annuel (UTA), selon le recensement général agricole de 2010.

De plus, en choisissant de commercialiser collectivement ce que chacun vendait individuellement, nous créons des emplois s’inscrivant dans des démarches d’économie sociale et solidaire.

L’agriculture bio est également un outil d’insertion par l’emploi dans de nombreuses fermes et jardins d’insertion, comme chez l’un de nos adhérents.

INFO-LETTRE MENSUELLE

Restez informés des actualités et des nouveautés de Terre Bio Normandie


logo abEU Organic Logo